Je fais un rêve…

Apéro de printemps dans les locaux de l’EHPAD Danube. 

Après l’apéro d’hiver organisé sur « Alliance », la péniche de la SERS, le jour de la Chandeleur, en ce vendredi 13 avril 2018, c’est l’EHPAD Danube qui ouvrait ses portes pour accueillir les invités du collectif d’habitants de l’écoquartier Danube à l’occasion de «l’apéro de printemps».

 

En effet, la « tradition » des apéros saisonniers est maintenant bien implantée. Merci à l’ABRAPA, la plus ancienne et la plus importante association d’aide et services à la personne du département du Bas-Rhin, gestionnaire de cet établissement, d’avoir accepté, une fois encore, de recevoir près de cinquante personnes pour un moment de convivialité, de partage et d’échanges.

Le plaisir de partager

Un plat, un gâteau, une boisson à partager !  Telle était la proposition sympathique adressée par le collectif à tous les habitants, futurs habitants et partenaires de ce nouveau quartier en pleine expansion. Mais ils sont allés bien au-delà ! En effet, ils se sont mis à rêver…

Dès dix-neuf heures, la salle du Kaffee Kränzel, la cafétéria de l’EHPAD, avec ses grandes baies vitrées donnant sur le bassin Dusuzeau, s’est vite animée.


La richesse intergénérationnelle

Toute la diversité de l’écoquartier était là : habitants ou futurs habitants des immeubles Belandre, Ecoterra, Elithis, Futur Composé, Kellerman, Pharied, Quatr’o Danube, résidentes et résidents de l’Arche et de l’EHPAD.

Toutes les générations aussi étaient là : de trois mois à plus de quatre-vingt-dix ans ! Il y avait même deux « Lucie » : l’une de deux ans et demi et l’autre de quatre-vingt-treize ans !


Une dynamique collective

A l’invitation de Veronika, des petits groupes se sont constitués avec pour mission de « faire un rêve » pour le quartier Danube. Après quelques minutes de conciliabules au sein d’une dizaine de groupes aussi divers qu’inattendus, l’avenir du quartier s’est dessiné : de la guinguette au bord de l’eau aux calèches à chevaux dans un quartier sans voiture, les propositions n’ont pas manqué.

La verdure, le soleil, les rencontres, la bienveillance et la solidarité entre habitants, les petits oiseaux avaient leurs adeptes, sans oublier le parc avec balançoire et toboggan ou la projection de films en plein air. Certains ont même rêvé d’avoir la mer à Strasbourg ! L’avenir s’annonce vert,  serein et chaleureux.

La soirée s’est terminée avec quelques propositions plus immédiates : l’organisation d’une journée des terrasses, la création d’un point de distribution de légumes autour de l’Arche avec une AMAP, les ateliers de Belvéd’air… en attendant l’apéro d’été.

Un grand bravo à celles et ceux qui ont contribué au succès de cette soirée.