La Brasserie, lauréat du label écoquartier

Un projet d'aménagement sur l'Eurométropole aux multiples enjeux.

Initié par la SERS (Société d'équipement et d'aménagement de la région de Strasbourg) en 2006, l’écoquartier de La Brasserie à Cronenbourg fait figure de pionnier dans le paysage urbain strasbourgeois par son cadre de vie mixte.

Bâti sur l’ancien site industriel de la brasserie Kronenbourg, il s’étend sur environ 3,8 hectares avec 21 bâtiments. À ce jour, près de 800 habitants occupent les 350 logements déjà livrés, dont 31% sociaux.

Ce projet a été récompensé le 19 décembre dernier à Paris, lors de la Cérémonie de remise des labels écoquartiers  par le Ministère de la Cohésion des Territoires, en tant que lauréat du label national «écoquartier» dans la catégorie étape 3 (écoquartier livré).

Une candidature parmi les autres dossiers portés par l’agglomération de Strasbourg : Les Vergers de Saint-Michel à Reichstett (étape 1, écoquartier en projet), Quartier de Strasbourg-Elsau (étape 1), Les Prairies du Canal à Illkirch (étape 2, écoquartier en chantier).

Un aménagement réussi

La Brasserie Strasbourg-Cronenbourg, comme tout écoquartier qui se respecte, répond aux enjeux liés au développement durable établis dans les 20 engagements de la charte écoquartier, parmi lesquels figure celui de reconquérir un espace dans le respect de son environnement.

L'écoquartier a réussi à s’inscrire harmonieusement dans le paysage urbain, et à transformer un terrain industriel délaissé en respectant  le patrimoine (naturel et bâti), l’histoire et l'identité du site. Par exemple : un ancien puits utilisé à l’époque pour la fabrication de la bière sert aujourd’hui pour chauffer tout le quartier par géothermie.

Autre atout, mettre en œuvre les conditions du vivre ensemble. "Des liens commencent à se tisser avec les gens du vieux quartier de Cronenbourg" indique un habitant du projet K’hutte.

Un programme en autopromotion de 23 logements, dont 1 pour handicapé, incluant des services pour tous : terrasse aménagée de 200m² atelier de bricolage, local laverie, salle commune.

Et "parce qu'un écoquartier ne se décrète pas, il faut le vivre" dirait un membre de K'hutte, ses habitants dynamiques et soucieux de la mixité sociale et culturelle avec les riverains, ont organisé la Fête des Voisins en 2017.

Les occasions ne manquent pas pour se rencontrer, comme la journée de nettoyage du quartier au printemps dernier, où habitants et riverains ensemble ont "mis la main à la poubelle".

Le quartier fait aussi la part belle aux espaces verts (jardins privés, jardins partagés, espaces de jeux)  avec les parcs de l’église Saint-Sauveur et de la Bergerie.

Un quartier piéton

A la Brasserie, les voitures sont peu visibles dans le quartier, car priorité aux déplacements doux, transports collectifs et autopartage. Une volonté forte de réduire la place de la voiture au profit des piétons et des cyclistes.

Le passage des voitures est limité à l'entrée et à la sortie du parking souterrain de 2 niveaux de 369 places dédiées aux habitants. Le stationnement des résidents est organisé : 1 place de parking par foyer, 40 places en surfaces, 1 place d'autopartage à disposition et une bonne desserte en transports en commun (lignes tram A et D et bus 17 et 19).

Des alternatives de déplacement face aux enjeux de la planète cherchant à assurer un cadre de vie de qualité au sein de l'écoquartier.