Du bois pour chauffer l’écoquartier

La nouvelle centrale biomasse du port Rhin fournit en chaleur l’écoquartier Danube, qui abritera environ 2500 habitants en 2020.


L'écoquartier Danube, situé dans le nord-est de l’Eurométropole de Strasbourg, est raccordé au chauffage urbain de l'Esplanade.

Ce réseau est approvisionné majoritairement en bois par la nouvelle centrale du Port du Rhin mise en service en décembre 2016.

Un projet porté à l’origine en 2011 par la société privée Dalkia, qui était resté dans les cartons pendant cinq ans.

Des incertitudes sur le coût de cette énergie, avaient suscité méfiance et opposition des habitants de l’Esplanade. Les associations ARES et ASERE avaient déposé un recours au Tribunal administratif.

Après une période de latence, le changement d’opérateur a été validé en avril 2015.

La réalisation de l’équipement a été portée par le Groupe Électricité de Strasbourg (ES), qui a investi 42 millions d’euros.

Une TVA réduite à 5,5 % devrait faire baisser la facture d’énergie des habitants des quartiers concernés.

Un maillage des réseaux privilégiant les énergies renouvelables

Cette centrale de cogénération produit à la fois de l’électricité et de la chaleur. Le site fonctionne toute l’année 24h/24 et emploie 15 personnes.

Cette installation permet d’injecter dans le réseau public de distribution 70 000 MWh d’électricité, soit l’équivalent de la consommation de 14000 logements, ainsi que 112000 MWh de chaleur, ce qui représente la consommation de 10000 logements.

Ce réseau couvre 70 % des besoins en chauffage du quartier de l’Esplanade, université comprise, et 20 % de ceux de l’Elsau, ainsi que certains quartiers du secteur des Deux-Rives.

Une construction qui s’inscrit dans la politique de transition énergétique conduite par l’Eurométropole cherchant à réduire la dépendance aux énergies fossiles.

Du bois local
L’installation consomme environ 113000 tonnes de bois par an, en provenance des forêts locales : les Vosges et la Forêt Noire, en principe dans un rayon de cent kilomètres autour de Strasbourg.

Des ressources sous forme de grumes et plaquettes forestières, qui proviennent à 50 % d’Allemagne, à 35 % d’Alsace et 15 % de Lorraine.

Cette chaudière à bois évitera l’émission de 40000 tonnes d’émissions CO2/an.

Danube, un quartier économe en énergie
L’écoquartier Danube souhaite proposer des solutions multi-énergies privilégiant l’utilisation d’énergies renouvelables.

Les bâtiments seront au minimum Basse Consommation ou passifs ou à énergie positive comme la Tour Elithis et l’«îlot à énergie positive».

Certaines constructions utiliseront du bois, des isolants naturels comme la paille, des matériaux recyclés. Les bâtiments du quartier répondent à la norme d’isolation thermique RT 2012.

La chaufferie biomasse limite le recours aux énergies fossiles. Un bon choix pour un écoquartier, même sobre en énergie.